Kbis gratuit



Considéré comme la carte d’identité de l’entreprise en France, le Kbis est obtenu auprès des greffes des tribunaux de commerce de la France.

Les composants du Kbis
Le Kbis est composé :
— De la raison sociale, de l’enseigne, du sigle de l’entreprise
— Du nom de greffe d’immatriculation
— Du numéro SIREN ou numéro d’identification
— De l’adresse du siège de l’entreprise
— De la forme juridique
— De la devise et du montant du capital social
— De la durée de la société
— De l’activité de l’entreprise
— De toutes les informations relatives à l’identité du dirigeant, des administrateurs et des chargés de la surveillance et du contrôle.


Le Kbis est-il gratuit ?
Le Kbis gratuit n’existe nulle part. En effet, il prouve la valeur juridique d’une entreprise et est extrait du registre du commerce de cette dernière. Que ça soit en ligne où sur place, le Kbis est payant. S’il est obtenu sur place le prix à payer est de 3,12 euros et si c’est en ligne par courrier ou par voie électronique, son prix est 4,06 euros. D’ailleurs, le demandeur opte pour la voie électronique, il supporte des frais d’envoi de 0,78 euro en plus. Cependant, des alternatives au Kbis existent et sont disponibles sur societe.com et sur verif.com. Ce sont des documents qui renseignent sur l’entreprise, mais qui sont de loin différents du Kbis. Donc, le Kbis n'est pas gratuit.

Comment payer son Kbis ?
Le paiement du Kbis se fait par carte bancaire ou par carte prépayée infogreffe. Étant donné que le Kbis gratuit n’existe pas, le demandeur doit après sa commande procéder au paiement de son Kbis ou faire supporter le paiement à son entreprise si cette dernière dispose d’un abonnement infogreffe. Pour ce qui est des envois périodiques, ils sont payés tous les 3 mois après la réception de chaque document. Permettant de postuler à un appel d’offres, d’ouvrir un compte bancaire pour l’entreprise ou de faire une acquisition de marchandises auprès de ses fournisseurs, le Kbis est un document qui prouve l’existence légale d’une entreprise. C’est le seul document officiel qui atteste de la légalité de l’entreprise. Il permet de faire mention des procédures judiciaires recommandées par le tribunal de commerce à l’encontre de l’entreprise. Dire qu’il s’obtient gratuitement est une erreur parce que pour l’avoir, il faut payer une somme malgré que cette dernière soit une petite somme de quelques euros pour un document qui a une telle valeur.